ANDOUCHE Inès (B)

ANDOUCHE Inès (B)

1951, Auderghem.

Depuis 1988, elle fréquente l'atelier Art à part entière du Centre de Hemptinne à Orp-Jauche.
Acquisition dans la collection : 2000.

Inès Andouche œuvre intensément au sein de l'atelier. Quand elle élabore ses sujets, elle semble pouvoir s'abstraire de la réalité et se concentrer sur l'essentiel : faire naître sa substance dépouillée de l'accessoire. Ses compositions abolissent le superflu et révèlent une figuration à la limite de l'abstraction. Réalisées presque exclusivement au pastel, elles sont marquées par l'association, sur fonds monochromes, de modelés arrondis à des contours noirs plus géométriques. Motifs figuratifs, masses densément colorées et lignes souples baignent dans une atmosphère chaude et lyrique. Son œuvre traduit sans doute quelques impressions de la culture de son enfance passée au Congo.
C'est manifeste au premier regard, Inès Andouche n'use d'aucune perspective dans ses compositions. Personnages, animaux et objets sont mis en scène hors de leur cadre familier, plus précisément hors de tout contexte ; ils existent dans un espace-temps indéterminé. Ce qui importe, c'est leur présence absolue. Cette idéalisation des représentations, l'artiste l'accentue encore par le filet volontairement laissé neutre, incolore veut-on dire, entre les volumes et les lignes noires qui les cerclent. Les sujets que dépeint Inès Andouche, pourtant, proviennent d'images véhiculées par les médias : des images apprêtées, contrefaites, directement identifiables dans la réalité. Mais sous son trait, élaguées voire sublimées, elles ne sont plus reconnaissables. Traits des visages, membres, dimensions des objets sont souvent amplifiés et rehaussés de coloris francs ; ils forment une nouvelle typographie, empreinte de poésie et de légèreté. Ce sont les motifs d'Inès Andouche tout simplement. Et sa signature figurant au bas de l'oeuvre est là pour l'authentifier.