DERKENNE Eric (B)

DERKENNE Eric (B)

1960, Stavelot.

Depuis 1995, il fréquente l'atelier artistique du CEC La Hesse à Vielsalm.
Acquisition dans la collection : 2008.

Au fil des ans, Eric Derkenne a mis en place une méthode précise et immuable : un réseau de circonvolutions, de cercles et de serpentins de traits, plus ou moins serrés, envahit la feuille blanche, donnant naissance à d'énigmatiques portraits. Eric Derkenne s'exécute avec application dans ce lent ouvrage de tissage, d'entrelacement de lignes tel une « dentellière du stylo à bille ». L’horreur du vide règne en maître sur ses productions : le sujet est contraint au cadre de la feuille, délimité par un fin bord lui aussi crayonné. Plus rarement, sur le fond resté d'un blanc immaculé, un personnage surgit. Ce travail minutieux trouve son sens dans la répétition. Le portrait est inexorablement structuré selon le même schéma : deux grands yeux ouverts avec étonnement sur le monde occupent les trois-quarts de l'espace, une bouche béante dont le cri reste muet, deux membres stabilisent l'ensemble. Dans cette armée de soldats, chacun se distingue grâce à une infinité de détails graphiques. Récemment, dans ses créations, un motif phallique a fait son apparition, circonscrit à la forme d'un rectangle central. Cette évolution témoigne d'une codification de plus en plus poussée de ce travail. La stylisation extrême et le traitement brut des œuvres d'Eric Derkenne pourraient évoquer certaines créations dites « primitives ». Le rapprochement entre ce type de productions et les créations hors les normes est, en effet, souvent suggéré. Cependant, Eric Derkenne développe une cosmogenèse individuelle qui, contrairement aux arts primitifs, ne repose pas sur un système collectif de croyances.