PIETQUIN Dimitri (B)

PIETQUIN Dimitri (B)

1978, Sambreville.

Depuis 1999, il fréquente l'atelier artistique La Maisonnée à Haut-Ittre.
Acquisition dans la collection : 2008.

Son parcours scolaire au sein de l’enseignement spécial terminé, Dimitri Pietquin est confronté à un statut d’adulte auquel il ne s’attendt pas. En 1999, il découvre un peu par hasard l’atelier artistique de La Maisonnée à Haut-Ittre. Passionné par les voitures, les combats et d’autres activités qu’il considère comme typiquement masculines, ses préoccupations lui semblent bien éloignées d’une démarche artistique personnelle. Au départ, il confie dans ses cahiers ses ressentis et ses pensées, souvent mélancoliques, au moyen d'une écriture énigmatique aux caractères symboliques. Ne sachant ni lire ni écrire, il s'invente une calligraphie, exécutée à la pointe bic et composée de signes effilés qui s'élancent vers la droite. Seule sa signature – qu'il appose généralement au bas de son travail – est lisible. Il s'affranchit ensuite de ses cahiers pour travailler sur des feuilles de papier libres. Ses écrits sont dorénavant réalisés à l'encre de chine. A son écriture singulière, il ajoute un autre vocabulaire figuratif – automobile, engin mécanique, rocher et montagne... – ainsi qu’un travail de la couleur et de la matière.