SERROUKH Nouzha (MA)

SERROUKH Nouzha (MA)

1968.

Depuis 1989, elle fréquente les ateliers arts plastiques du Créahm à Bruxelles.
Acquisition dans la collection : 2008.

Lorsqu'elle intègre le Créahm, rien ne laisse supposer que Nouzha Serroukh deviendra l’une des figures incontournables de l'institution. Plutôt taciturne, elle se transforme au fil du temps en une personnalité pétillante animant la majorité des projets de l’atelier. Cette transfiguration est également perceptible dans son œuvre : progressivement, ses grands aplats colorés se modifient en un univers complexe peuplé d'étranges créatures dont l'anatomie s’insère dans un réseau de cercles vivement colorés. Après avoir esquissé au fusain ses figures, Nouzha Serroukh leur donne vie au moyen de grands aplats d’acrylique. Depuis 1998, elle alterne la peinture et le modelage de la terre.
De ses premières réalisations, figurant de filiformes personnages aux longs bras, Nouzha Serroukh ne conserve qu’un attrait particulier pour les motifs circulaires. Aujourd'hui, l’ensemble de son œuvre, peinte ou modelée, repose sur cette forme généreuse. L’apparence naïve de ses personnages tout comme la vivacité de sa palette chromatique confèrent à ses créations une sensation à priori rassurante. En effet, sous leur apparente bonhommie, ses créatures revêtent également une certaine agressivité : munies d’une dentition prégnante, elles semblent vouloir mordre ; à moins qu’à l’image de leur créatrice, elles ne s’apprêtent tout simplement à croquer la vie à pleine dents. Cet avertissement résonne plus encore au vu de son œuvre modelée composée elle aussi d’êtres composites, aux milles doigts et à la chevelure de serpentins, qui peuvent tout aussi bien s’apprivoiser en qualité d'êtres inoffensifs... ou en de tentaculaires prédateurs.